TAS

POURQUOI THIERNO ALASSANE SALL?

Là, il faudra d’abord s’interroger sur le culte de l’abnégation et le plaisir du travail bien fait, basés pour autant sur la bonne foi et l’amour pour son pays, autant sur la personnalité patriotique et la persévérance dans l’effort consenti.
D’autres se demanderont ce qui le fait courir pour savoir qu’il remplit une mission qui lui est imposée non par effraction ni par un vouloir personel, mais par un souci intrinsèque et un élan incommensurable à faire face et décliner rideaux aux difficultés et problèmes imposés depuis toujours au peuple sénégalais par une élite mal placée, autoproclamée, qu’imbue d’idéaux et de principes autres que le goût à la richesse facile, le complexe séculaire à la représentation occidentale, coupable et indigne, favorisant la médiocrité, la couardise et sous le joug du colon qu’elle continue de servir, bravant les valeurs héritées, bradant nos maigres ressources vitales et hypothéquant ainsi l’héritage des jeunes générations dont leur futur, sans cesse émietté, victimes de malversations à coups de milliards, de projets magouilles tendant à occulter des marchés de gré à gré et des programmes dont l’atteinte et la suivi évaluation, tels des éléphants blancs, brillent de par leur impriorité latente et leur impopularité insolente, auréolés d’une impertinence sans commune mesure.
C’est dans ces conditions difficiles, dans ce marasme économique et social que Thierno Alassane SALL, faisant fi de sa situation personnelle et dans laquelle il se serait complu, remettant sa carrière professionnelle entre les mains de Dieu, le Tout-puissant, imbu de valeurs cardinales dont un patriotisme sans failles, osera dire non, s’érigera contre les mauvaises décisions, dénoncera les ignobles contrats que nous connaissons tous, tout en donnant aux politiques avérés et de profession une leçon d’éthique, sauvegarde de notre bonne foi intérieure, gage de paix de l’âme, une illustration de bonne déontologie morale, garante de bonnes vertus et l’invitation au culte de la démission, apanage des personnes désintéressées, des hommes d’État, mus que de par leur légitime passion, leur amour pour leur pays.
Thierno Alassane SALL est un de ces rares sénégalais, Directeur de son État, ayant demandé pour ne pas dire sollicité de son ex mentor, en l’occurrence le président de la république, à ce que l’on réduise son salaire  de Directeur de l’ARTP, de 15 millions de nos maigres francs à 05 millions, et la dotation en carburant, de 3000 litres à 1000 litres. Et le tout que de n’être seulement enclin à une gestion sobre et vertueuse des deniers publics. Des dispositions qui ne seront hélas jamais mises en branle ni copiées encore moins magnifiées par des pairs, telle une horde de lions affamés sur la frêle carcasse d’une gazelle de saison sèche.
Cest pour ces raisons et parmi tant d’autres, exclusivement pour la sauvegarde du patrimoine national, le maintien des ressources énergétiques et la sécurité des biens publics et privés, que le choix de tous les sénégalais devra se porter sur la candidature de Thierno Alassane SALL.
Mbaye GUEYE pour la RV

Articles similaires

Leave a Comment